Traitement des rides : la toxine botulique


Une grande partie des rides du visage sont en fait des rides d’expression provoquées par l’action des muscles sous-jacents et accentuées par le vieillissement.

Aujourd’hui il est possible de bloquer leur apparition et d’atténuer ces rides en diminuant ou en inhibant la contraction des muscles responsables.

Cette technique utilise les propriétés pharmacologiques d’une toxine protéique : la toxine botulique de type A (Dysport®, Botox®, Vistabel®, Azzalure®, Bocouture®), qui injectée à très faible dose diminue la contraction musculaire.

 

Méthode :

Cette technique consiste à injecter dans des zones très précises du muscle de très petites quantités de toxine botulique purifiée qui va entraîner la diminution partielle et localisée de la contraction musculaire responsable de la formation de certaines rides.

Ces piqûres sont pratiquement indolores grâce à l'utilisation de très fines aiguilles.

Vous pouvez reprendre vos activités immédiatement après.

Elle permet de traiter les rides du tiers supérieur du visage :

  • - les rides verticales entre les sourcils (rides du lion)
  • - les rides du contour externe des yeux (rides de la patte d’oie)
  • - les rides horizontales du front
  • - les rides du nez

L’effet « anti-ride » de la toxine botulique commence à apparaître sous trois jours et dure environ de 4 à 6 mois. Après quelques séances, l’intervalle d’injection augmente et peut parfois atteindre 1 an.

Le résultat se traduit par une disparition significative des rides. L’expression générale du visage est conservée mais l’aspect faussement fatigué, triste ou sévère du regard est corrigé.

Le visage a une apparence plus détendue, sereine et reposée. Dans certains cas, ce traitement permet d’obtenir une ouverture du regard qui donne un aspect plus jeune.
Le meilleur âge pour commencer ces injections varie d’un patient à l’autre. Cependant, plus tôt ce traitement sera entrepris, meilleurs seront les résultats car la cassure superficielle n’aura pas le temps d’apparaître.

La toxine botulique par son effet liftant représente une alternative à la chirurgie du tiers supérieur du visage.

 

 

 

Questions / réponses :

La toxine botulique est-elle dangereuse ?

Tout est question de dose !
La toxine botulique est l’un des poisons les plus actifs de la nature néanmoins la présentation utilisée en médecine esthétique est si faiblement concentrée qu’elle est vraiment sans danger pour l’Homme.
Pour que les doses soient dangereuses pour l’Homme, elles devraient être multipliées par 3000.

A-t-elle des effets indésirables ?

Les effets indésirables connus sont généralement la descente du sourcil (ptôsis), la montée de celui-ci (méphisto), ou encore des troubles de la mimique.
Dans tout les cas ces troubles sont réversibles ou peuvent être corrigés et ne persistent que quelques semaines.
Ils sont dus à l’injection du produit dans une petite veine (diffusion au-delà du point d’injection) ou à un mauvais choix dans le positionnement des points d’injections.
A ces risques connus s’ajoutent les imprévisibles inhérents à tout acte médical.

Mon visage ne risque-t-il pas de paraître figé ?

L’injection de toxine botulique n’empêche en rien les mouvements du visage, elle permet simplement de diminuer la contraction du muscle qui provoque les sillons ou les rides.

Galerie photo

Retour en haut de page



Les informations du site ne constituent en aucun cas une consultation médicale. Il compile des conseils sur les techniques médicales à visée esthétique tels que l'acide hyaluronique, le botox, les peelings, la mesotherapie, la radiofréquence (Tripollar), le traitement de la cellulite, l'épilation laser, la nutrition (amaigrissement).